À propos

Ceci est un mémoire sur ce que j’appelle la « viralité des images ».
Je m’intéresse principalement à l’effet viral dans les médias dotés de supports graphiques.
Il me parait intéressant de le mettre en ligne avant de le mettre en page.

À vrai dire je l’écris directement en ligne, il n’y a pas d’étape intermédiaire entre ma pensée et ce que j’écris ici.
(Enfin si, il y a des pages cornées et des post-its dans les bouquins qui constituent ma bibliographie, mais c’est tout).

J’écris ce mémoire de cette manière pour différentes raisons :

  • C’est sûrement plus pratique pour les professeurs qui suivent mon projet de consulter l’évolution de ce que j’écris, au moment où je l’écris.
  • Il me semble intéressant de pouvoir être lu pendant la rédaction du mémoire. Ne sachant pas précisément où je vais, je pourrais être guidé en « temps réel ». Le plan est posé, mais jamais complètement fixé.
  • Ça m’impose d’écrire un peu tout les jours (dans l’idéal) dans le sens où je DOIS rédiger et rendre mon mémoire courant janvier 2015.
    Deux gros mois c’est très court, de plus je suis dans une phase de multi-tasking, je ne peux pas faire que ça.
  • Savoir que c’est en ligne a un coté rassurant, c’est là, « le online prédomine sur la dead-line ».

À propos des conditions d’écritures :

Je préfère prévenir tout de suite, je vais écrire comme je pense. J’utilise ce blog un peu comme un brouillon, qui prépare mon mémoire.
Le blog libère le ton, c’est aussi une sorte de sas de décompression et éviter de « devoir prendre des pincettes » pour dire ce que je pense, sous prétexte que c’est un mémoire. J’ai peur que la solennité ai tendance à freiner.

Après tout, ce que je fais ici c’est un « log » c’est à dire un « journal de bord ».Comme à l’époque des premiers navigateurs qui écrivaient ce qu’ils avaient vu, documenter une carte géographique encore vierge d’impression, d’appréciation « in situ ». Le blog (contraction de « web-log ») retrace les choses vues sur le web. Mon « mémoire-log » retrace les pensées qui vont alimenter le mémoire. Je vais pouvoir faire des « billets » auxquels j’assignerai des mots-clés, ensuite je pourrai recouper ces mots-clés et agréger mes « billets » pour les mettre dans l’ordre de mon plan.

Je pense aussi que parfois je posterai directement depuis mon téléphone (avec les pouces donc, c’est Michel Serre qui va être content). Évidement le type de billet ne sera pas le même, on verra.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s